Y’a pas de mauvaises graines

La Communauté d’Agglomération Lisieux Normandie et l’école de Courtonne la Meurdrac s’engage pour la défense de l’environnement.  L’école Thierry Le Cordier a été sélectionnée dans le cadre de la politique de l’éducation à l’environnement de l’Agglo pour y mener plusieurs actions :

Maternelles TPS-PS-MS
Mardi 12 mars, les 19 élèves de TPS/PS/MS ont participé à une matinée consacrée aux traces laissées par les animaux sauvages, via le projet « Y a pas de mauvaises graines », avec l’intervention de Loïc Nicolle.

Les enfants sont partis à la recherche d’indices de présence animale sur les chemins de Courtonne (empreintes, plumes, poils, terriers, fruits grignotés, chant des oiseaux…). Ils ont également ramassé des petits bêtes (ver de terre, escargots, cloportes, araignées…). Pendant cette promenade, Loïc a fait découvrir aux enfants la manière de réaliser un moulage d’empreinte.

De retour à dans la classe, 3 ateliers ont été mis en place :

  • Moulage d’empreintes avec de la terre (chevreuil, hérisson et écureuil)
  • Observation des petites bêtes ramassées, avec des loupes
  • Observation de moulages d’empreinte, d’éléments appartenant à des animaux (bois de chevreuil et de cerf, crâne…) ainsi que des éléments récoltés lors de la promenade

Les enfants ont beaucoup apprécié cette matinée riche en découvertes.

CE1-CE2
La classe de CE1-CE2 a été retenue dans le cadre du projet “y’a pas de mauvaises graines” proposé par la Communauté d’Agglomération Lisieux Normandie. Elle va bénéficier de 3 interventions de Monsieur Loïc Nicolle. Le thème choisi est “les petites bêtes”.
Pour cette première séance, les enfants ont d’abord dessiné un animal représentant selon eux un insecte. (mouche, fourmi, araignée, papillon, escargots, mille pattes, abeille, sauterelle, coccinelle…)
Ensuite, ils ont trié des figurines représentants plusieurs “petites bêtes” pour trouver la définition d’un insecte: une petite bête à six pattes.
Avant de passer à la réalisation de l’hôtel à insectes, les enfants ont chercher à définir son rôle: les insectes s’en servent l’hiver pour venir se protéger du froid et ensuite pour pondre.
Enfin, ils sont passés à la partie bricolage en mesurant puis en sciant des planches, en les cloutant et pour finir ils ont laissé la place à leur imagination pour les finitions ! Voici leurs belles réalisations qui seront prochainement installées dans la cour de l’école.