Registre des personnes vulnérables

TELECHARGEZ LE FORMULAIRE D’INSCRIPTION

Le maire est tenu d’instituer un registre nominatif des personnes âgées et des personnes  handicapées de sa commune vivant à domicile qui en font la demande ou à la demande d’un tiers (parent, voisin, médecin, etc.).
La finalité exclusive de ce registre est de permettre l’intervention ciblée des services sanitaires et sociaux auprès d’elles en cas de déclenchement du plan d’alerte et d’urgence en cas de risques exceptionnels (canicule, grand froid, etc.).
CONTEXTE
4 missions ont été confiées au Maire :

Informer ses administrés de la mise en place du registre nominatif et de sa finalité,

Collecter les demandes d’inscription,

Assurer la conservation, la mise à jour et la confidentialité du registre nominatif et

Le communiquer au préfet à sa demande, en cas de déclenchement du plan d’alerte et d’urgence.

INFORMATION DES HABITANTS

Le Maire a l’obligation d’informer les habitants des éléments suivants :

Existence et finalité de ce registre nominatif (cf. contexte)

Personnes pouvant s’inscrire (cf. personnes inscrites dans ce registre)

Moyens mis à disposition pour s’inscrire (cf. modalités d’inscription au registre)

Inscription facultative

Existence du droit d’accès, rectification et suppression des informations (cf. informations collectées)

Catégories de destinataires du registre en cas de déclenchement du plan d’alerte et d’urgence
(transmission aux conseillers municipaux, aux bénévoles, aux associations, au préfet etc..
PERSONNES INSCRITES DANS CE REGISTRE
• Les personnes de plus de 65 ans

• Les personnes de plus de 60 reconnues inaptes au travail

• Les personnes handicapées

• Les personnes vulnérables (isolées, sous traitement médical, femmes enceintes…)

MODALITES D’INSCRIPTION AU REGISTRE

• Par la personne concernée : par tous moyens (appel téléphonique, courrier, courriel, sur place)

• Par un tiers ou son représentant : par écrit

• Accusé de réception du Maire dans les 8 jours après réception d’une demande d’inscription

INFORMATIONS COLLECTEES

• « 1° Les éléments relatifs à l’identité et à la situation à domicile de la personne inscrite sur le registre,
à savoir :

− a) Ses nom et prénoms ;

− b) Sa date de naissance ;

− c) La qualité au titre de laquelle elle est inscrite sur le registre nominatif ;

− d) Son adresse ;

− e) Son numéro de téléphone ;

− f) Le cas échéant, les coordonnées du service intervenant à domicile ;

− g) Le cas échéant, la personne à prévenir en cas d’urgence ;

• 2° Les éléments relatifs à la demande, à savoir :

− a) La date de la demande ;

− b) Le cas échéant, le nom et la qualité de la tierce personne ayant effectué la demande. »

MISE A JOUR DU REGISTRE

• Les données sont retirées du registre :

− En cas de demande de désinscription par la personne concernée

− En cas de décès de la personne concernée

− En cas de changement de commune de résidence

• Les données sont mises à jour :

− En cas de changement de résidence au sein de la commune la personne concernée ou son représentant doit communiquer la nouvelle adresse

− En cas de connaissance par le Maire de la modification des informations (par la communication d’organismes tiers)

REFERENCES JURIDIQUES
Article L 1163 du code de l’action sociale et des familles : mise en place d’un plan d’alerte et d’urgence départemental en cas de risque exceptionnel

Article L12161 du code de l’action sociale et des familles : le Maire a l’obligation d’établir un registre nominatif des personnes vulnérables dans le cadre du plan d’alerte et d’urgence.

Article R 1211 et suivants du code de l’action sociale et des familles : les modalités de recueil, de transmission et d’utilisation de ces données nominatives

Gymnastique adaptée

GYMNASTIQUE ADAPTÉE

Reprise le 10 septembre 2021 à 14 H

En l’attente de subventions
Les séances sont facturées 5 € par Siel Bleu


La Gym prévention-santé est une activité physique adaptée et ludique délivrée en cours collectifs.
Elle prévient, autant que possible, la détérioration et l’affaiblissement articulaire et musculaire.
L’amélioration de la condition physique globale y est centrale, grâce notamment à l’alternance du travail debout et assis.
Les possibilités de chaque participant et l’autonomie de la personne sont strictement respectées.

Objectif  :

  • Maintien et développement de la mobilité articulaire
  • Renforcement musculaire
  • Repousser le seuil de fatigue globale à l’effort
  • Améliorer l’équilibre statique et dynamique
  • Apprentissage des gestes et postures
  • Sensibiliser à l’entretien du capital santé 
  • Créer du lien social

Descriptif :
Séance d’une heure par semaine durant lesquelles les participants, 15 au maximum, alternent le travail debout, assis et au sol.

Vous êtes intéressé-e ? Remplissez le formulaire (sans engagement) suivant et nous vous recontacterons

Le fonctionnement du CCAS

HISTORIQUE

Du bureau de bienfaisance au centre communal d’action sociale

Deux cents ans d’histoire. Le traitement de la pauvreté et l’aide aux personnes en difficulté ne datent pas d’hier. De la charité chrétienne aux bureaux de bienfaisance, jusqu’aux bureaux d’aide sociale, l’action sociale s’est progressivement organisée.

Le 6 janvier 1986, quand les bureaux d’aide sociale deviennent les centres communaux d’action sociale, l’état leur délègue une compétence globale dans le vaste champ de l’action sociale et médico-sociale, consécutivement aux lois de décentralisation.
Aujourd’hui, ce sont les CCAS qui aident et soutiennent les plus défavorisés dans un contexte cependant beaucoup plus large d’interventions de développement social local.
Ils s’imposent à présent comme un outil politique incontournable de l’action sociale locale. Ils sont le moyen privilégié par lequel la solidarité publique, nationale et locale, peut réellement s’exercer. Il a pour mission également d’entretenir le lien social entre les habitants.

SES ACTIONS A COURTONNE LA MEURDRAC

Aides financières et conseils aux personnes en difficultés, organisation d’action communes avec le CLIC Pays d’Auge, organisation du repas des anciens, participations diverses.

En 2017, le CCAS a organisé :

  • En collaboration avec l’ASEPT de NORMANDIE un stage de formation aux 1ers gestes qui sauvent à destination des personnes de plus de 50 ans.
  • Des formations aux économies d’énergie dispensées par notre fournisseur d’électricité ENERCOOP.

Le groupement d’achat de fuel et de pellets n’ayant intéressé que peu de personnes a été abandonné.
En revanche, la création d’une mutuelle communale est à l’étude.

ACTIONS A VENIR

siel-bleu Septembre 2021
Gymnastique adaptée
gymnastique-adaptee
Programmation avec la fondation Siel Bleu de 40 séances de gymnastique adaptée à destination des personnes de plus de 60 ans.
Tous les détails ICI

COMPOSITION DU CCAS

Eric Boisnard, Président
Nadine Maillet, membre du conseil municipal
Nadine Thébault, membre du conseil municipal
Thierry Gatinet, membre du conseil municipal
Yannick Leborgne, membre du conseil municipal
Séverine Cribier, membre extérieur au conseil municipal
Agnès Leborgne, membre extérieur au conseil municipal
Adeline Michel, membre extérieur au conseil municipal
Annie Ruaux, membre extérieur au conseil municipal

Repas des Aînés


Pour ce dernier repas du mandat de l’équipe municipale en place, ce sont près de 90 Courtonnais, en compagnie de nombreux élus du conseil et du CCAS, qui ont pu profiter de l’excellent repas, réalisé cette année pour la première fois par le traiteur Thibervillais “Le Duo Normand”.

Les convives ont été unanimement satisfaits par la prestation des 2 cuisinières et des 4 jeunes de la commune Léa, Clément, Ugo et Raphaël, chargés d’assurer le service.

A l’apéritif, Monsieur le maire est intervenu pour rappeler que c’était le dernier repas avant les élections municipales et à appeler tout le monde à venir voter les 15 et 22 mars.
Il a lancé un défi  l’assistance : dépasser les 70 % de participation à cette élection (67,25 % en 2014).
Il a ensuite présenté Amélie Lebourgeois, la nouvelle propriétaire du salon de coiffure de Courtonne, qui a pris la suite de Soizic, partie vers d’autres horizons. Venue de Marolles, elle a ré-ouvert officiellement le salon le 2 octobre.
Est venu le moment d’aborder l’investissement phare de la commune qui allait aboutir dans quelques semaines ; Le point multi-services, nommé l’ESSOMÉRIC, en référence à cette Indien du Brésil arrivé à Honfleur au XVIème siècle et propriétaire de terrains sur Courtonne la Meurdrac.

Monsieur le Maire a tenu à remercier la quinzaine de bénévoles qui donne beaucoup de leur temps pour la réalisation de ce chantier.
ll également voulu mettre l’accent sur le financement de ce lieu en affirmant que les finances de la commune ne seraient pas affectées puisque cet investissement était financé à 70 % par des subventions et que le solde emprunté était couvert par la redevance versée par le commerçant.
Après avoir évoqué quelques services qui seront disponibles dans le commerce, la parole a été donnée à Stéphanie Paumier, habitante de Firfol, qui sera au commande de ce nouveau service public.
Eric Boisnard en a profité pour transmettre à tous une invitation pour l’inauguration qui aura lieu le 30 novembre à 18 H.

Pendant et après le repas, l’orchestre de Gilles Gayet et Patrick Lelandais (ancien Courtonnais) a fait danser l’assistance pour le plaisir de tous.

En milieu d’après midi, nous avons eu la visite des deux Conseillers Départementaux, Angélique Perini et Bernard Aubril.

Une excellente journée de lavis de tous.